Années 1920, Affiche Art Déco Autrichienne, Coq Doré (Klinger autoportrait)
Années 1920, Affiche Art Déco Autrichienne, Coq Doré (Klinger autoportrait)
Années 1920, Affiche Art Déco Autrichienne, Coq Doré (Klinger autoportrait)
Années 1920, Affiche Art Déco Autrichienne, Coq Doré (Klinger autoportrait)
Années 1920, Affiche Art Déco Autrichienne, Coq Doré (Klinger autoportrait)

Années 1920, Affiche Art Déco Autrichienne, Coq Doré (Klinger autoportrait)

Prix régulier $3,500.00
/

Date: 1920
Dimensions:   Image: 8.5 x 9.25 pouces, Encadré: 15.5 x 17 pouces
Artiste: Julius Klinger

Cette pièce exceptionnellement rare a une provenance autant spéciale: Lorsque Klinger est venu aux États-Unis chercher un emploi, il est resté avec son agent, Gus Nilson, et lorsqu'il a quitté les États-Unis, il a laissé un petit portfolio de son travail. Ce fier coq, confectionné à l'encre d'or et portant fièrement un stylo-plume (comme le faisait Klinger) pourrait être considéré comme une sorte d'autoportrait aviaire. En parfait état, encadré.

Julius Klinger était un artiste juif autrichien basé à Viennes en 1923. Son école et studio d'art où lui et ses étudiants ont enseigné le graphisme et le design de publicité. Klinger est considéré par plusieurs comme le père du thème populaire "marque" pour ainsi démarquer les produits par rapport aux autres, en utilisant du graphisme et le design pour communiquer le message de la compagnie. Klinger a été le premier utilisateur de logo sur un produit, sur un bâtiment, sur un panneau d'affichage, sur de la publicité pour ainsi créer une image inoubliable pour le consomateur. Pour plus d'un quart de siècles, commençant à 20 ans, il s'est devoué corps et âme à son art.

Dans la présentation de son studio et de ses dessins en 1923, Klinger écrit:

«L'esprit émouvant des affichistes viennois dont le travail est reproduit dans cette production est Julius Klinger, à la fois le plus ancien et le plus connu d'entre eux, qui s'est consacré à cette ligne d'art particulière pendant plus d'un quart de siècle; il a commencé à l'âge de vingt ans, il a maintenant quarante-huit ans et, dès le début, il a tout abandonné et réfléchi à son travail, car il est un corps et une âme de concepteur d'affiches, son cosmos entier est lié à lui. Mais pour lui, l'Amérique n'est qu'une conception théorique, car il n'a jamais eu la chance de le voir par lui-même et de vivre sa vie, peut-être est-ce justement pour cela que ses désirs sont les plus intenses. L'Amérique comme il le conçoit signifie un style spacieux, une puissance mondiale et un œil pour l'avenir. Les affiches de Klinger sont en relation avec la vie telle qu'elle est. Il sait que dans l'affiche, cet artifice intellectuel, il peut exprimer les choses les plus insignifiantes de la vie quotidienne. Cette croyance lui a permis de rassembler autour de lui un nombre d'esprits sympathiques, et ses idées américanisées qui contrastent celle de l'Europe qui était fade et épuisé, trouvent de plus en plus de partisans. Klinger n'est pas inconnu en Amérique. Ses affiches ont été fréquemment reproduites là et ont gagné beaucoup d'appréciation des connaisseurs pour la pureté de leurs lignes.»