1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance
1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance
1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance
1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance
1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance
1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance

1975 Affiche Originale de Théâtre, Ride Across Lake Constance

Prix régulier $500.00
/

Date: 1975
Dimensions: 25 x 36 pouces
Artiste: Vittorio Fiorucci

Vittorio Fiorucci (1932-2008) était un affichiste Italo-Canadien de Montréal, Canada. Il a crée plus de 300 affiches d'art, 8 couvertures du magazine Time, la mascotte du Festival Juste pour rire de Montréal et le logo de la chaîne de vêtements Le Château, alors qu'il était destiné à devenir écrivain. Ayant remporté plusieurs prix pour son travail écrit à l'âge de 19 ans, il a quitté l'Italie avec une soif d'aventure et le désir de se mettre à l'œuvre. Par hasard, il atterrit à Montréal, où son incapacité à communiquer en anglais ou en français l'orienta vers le dessin, une discipline où la langue n'était pas nécessaire pour illustrer des idées, des pensées ou des sentiments. Avant de devenir de grandes affiches publicitaires ou des campagnes, beaucoup de ses affiches ont commencé par être des gribouillis sur des serviettes de restaurant!

Décrit comme un homme avec énormément d'énergie et de passion, il était inévitable que ses affiches soient aussi spontanées et audacieuses que leur créateur. Son style peut généralement être catégorisé comme abstrait ou plus comme des récits de fiction avec des créatures fantastiques. Il était capable de transmettre toutes sortes d'émotions à travers ses personnages maquillés, mais il préférait pouvoir faire un clin d'œil au spectateur, l'invitant à la blague.

Cette affiche a été créée pour la production de «The Ride Across Lake Constance» du National Arts Centre Theatre Company en 1975, dirigée par Jean Roberts. Inspirée de la pièce du dramaturge autrichien Peter Handke, qui fuit intentionnellement l'intrigue et la causalité de l'œuvre. Elle commence avec un homme qui traverse le Lac de Constance sans épargner son cheval. Quand il arrive de l'autre côté, ses amis le félicitent abondamment, en disant: "Quelle surprise! Comment as-tu fait? La glace n'a pas plus d'un pouce d'épaisseur! » Le cavalier hésite brièvement, puis laisse tomber son cheval. Il meurt sur le coup. Alors que la pièce a engendré beaucoup d'excitation dans les capitales à l'international, elle fut perçue comme une production controversée par les patrons conservateurs du NAC.

L'affiche est non doublée avec une petite déchirure sur les marges inférieure et supérieure gauche et brunie le long du bas (voir photos).