1937 Affiche francaise de danse, La polka - Ivanoff
1937 Affiche francaise de danse, La polka - Ivanoff
1937 Affiche francaise de danse, La polka - Ivanoff

1937 Affiche francaise de danse, La polka - Ivanoff

Prix régulier $125.00
/

Date: 1937
Dimensions: 5 x 7,5 pouces
Artiste: Ivanoff, Serge


À propos de l'affiche: Une petite gravure faisant partie d'une série non identifiée présentant diverses danses traditionnelles illustrées par l'artiste russe Serge Ivanoff. La série est sous forme de livret mais certaines pages sont détachées - le format mesure 15,25 x 11,25. De Serge Ivanoff, Wikipedia écrit:

"Fils d'une famille de marchands moscovites, Serge Ivanoff était un artiste artistique dès son plus jeune âge. Lors du déménagement de ses parents à Saint-Pétersbourg, il en profita pour poursuivre ses études et entrer en contact avec l'Europe. En 1917, alors que la révolution russe faisait rage, il entra dans ce qui était alors le Collège supérieur de peinture, de sculpture et d'architecture de l'Académie impériale des arts (qui devait devenir en 1992 l'Institut universitaire d'État de peinture, de sculpture et d'architecture de l'IE Repin St. Petersburg, [2] subordonné Au sein de l’Académie des arts de Russie) [3] [4] En 1920, son épouse et ses deux enfants fuient les bolcheviks à Paris. Deux ans plus tard, après avoir terminé ses études et marqué à jamais par les horreurs de la révolution, Serge les a rejoint à Paris.

Portraitiste de talent, il a réalisé les portraits de nombreuses personnalités, parmi lesquelles le pape Pie XI, Serge Lifar, Yvette Chauviré, Arthur Honneger, Edwige Feuillère, Vladimir Kirillovich, le grand duc de Russie, la princesse Vassili, Aleksandr Benois, Zinaida Serebriakova, Vyacheslav. Ivanovich Ivanov, Alexandre Barbera-Ivanoff, Paul Valéry, Jacques Fath, Eleanor Roosevelt, Jefferson Caffery. Parmi les moins connus, Ivanoff a également peint: le sculpteur François Cogné (Cogné, en français) et la designer et artiste américaine Irina Belotelkin.

En 1950, Ivanoff a déménagé aux États-Unis; un an plus tard, il est devenu citoyen d'honneur. Pendant plus d'une décennie, il parcourut le continent américain et réalisa de nombreux portraits. À la fin des années 1960, il rentre en France. Il était membre du Salon des indépendants. En 1966, le premier ministre français des Affaires culturelles, André Malraux, lui a décerné une médaille d'or "